13/11/2003

Millenium bis !

2000. Un chiffre de fin de millénaire... L’année de naissance de ma Choupinette de beurre. Et bientôt la barrière du nombre de visites franchie.

 

En à peu près un mois, c’est légèrement plus que ce que je pouvais penser... Major understatement...

 

Merci à tous, de venir lire mes délires, de m’encourager... Vous êtes là, quelque part, de près ou de loin... Et pour la première fois, je suis cette discipline d’écrire chaque jour. J’ai sans doute commencé trop de journaux qui sont morts de vieillesse après 10 jours, une semaine, moins encore. Ici, même quand le moral est suffisamment bon pour que le besoin de parler se fasse moins fort, l’envie reste. Et avec cet exercice, l’obligation, que je m’impose plus que je ne subis, de formaliser mes pensées, mes sentiments. Décortiquer ma vie, mes relations, mes envies. Pour ne plus être étranger à ce qui se passe en moi. Que cet exercice me fasse du bien, je n’en doute pas. Qu’il m’en fasse autant, cela reste un miracle.

 

J’en arrive au stade où je dépasse le simple besoin de balancer le trop-plein, et donc où je peux avancer dans la recherche de ce qui me fait vraiment vivre, avancer, grandir. De mes impasses, aussi. Me comprendre. Etre moi. Tout cela en me forçant à y réfléchir en face. Si possible sans concession.

 

Parce qu’en plus, on laisse une trace de toutes les bêtises qu’on raconte.

 

J’entendais hier Philippe Labro parler de son livre, centré sur sa dépression. Il disait qu’il avait dû attendre d’aller mieux pour l’écrire, car « un écrivain doit avoir les yeux secs pour parler de ses larmes ». Loin d’avoir la prétention d’être un écrivain, j’avoue que je suis on ne peut plus d’accord avec lui.

 

Pour finir sur une note moins prise de tête (pardon.....), le lunch fut parfait. Elle m’a accueilli en peignoir, un de ses grands classiques... Je vous raconterai ! Et on a passé plus de temps très près l’un de l’autre qu’à manger la pizza chacun de son côté ! ;-)

 

PS : Je ne me prends pas pour une vedette internationale de la scène bloggienne, je vous rassure, je n'ai pas changé d'encolure...



15:16 Écrit par M. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

hello the walrus ?

Écrit par : jerome | 13/11/2003

Les commentaires sont fermés.