02/02/2004

Eruption, déception...

Vendredi, donc...

 

Nous organisions notre « fête de fin d’année ». Notre petite société, 15 personnes, se retrouve alors pour un « évènement culturel » suivi d’une soirée.

 

Au final, un très bon souvenir, malgré tout !

 

En premier lieu, l’expo. Da Pompei a Roma, au Cinquantenaire, dans le cadre d’Europalia...

 

Très belle expo, impressionnante tant par les objets retrouvés lors des fouilles que par la sensation de la portée de cette catastrophe. On imagine, on sent, on ressent ce que ces gens ont pu ressentir en voyant cette montagne exploser. Et on imagine le cataclysme. Dans le domaine, je dois reconnaître qu’un moulage de corps fait un effet particulièrement efficace. En fait, les victimes, recouvertes de 7 mètres de cendres ont laissé, au fil du temps, une cavité quand la roche s’est solidifiée. Ce qui a donné l’idée d’en faire des moulages... D’abord en plâtre, puis, plus récemment, en résine transparente. L’effet est saisissant. Les os, le crâne, la bouche grande ouverte... On sent cette femme surprise par la mort en un instant. A côté de cela, des objets, des murs et des fresques fabuleusement conservés près de 2.000 ans après. Les bijoux sont d’ailleurs étonnamment modernes.

 

En plus, notre groupe bénéficiait d’un guide attitré. Grâce à un casque, chaque membre du groupe peut l’entendre comme si elle était juste à côté de lui. Génial pour le confort... Fini le cauchemar de devoir se battre pour être près du guide pour comprendre quelques mots de son explication. Il faut en plus la remercier d’avoir stoïquement subi nos réflexions, dignes de potaches pré pubères ! J

 

Seul bémol, nous n’avons pas pu voir la maquette de Rome puisque le sympathique gardien de la salle avait décidé qu’à 16h45, on éteint tout. Il avait manifestement aussi décidé d’engueuler tout visiteur (qui a dit « client » ? Un gros mot ???) qui oserait demander si il était vraiment impossible de la voir... La grande classe... Mais bon, on ne peut pas tout avoir !

 

Par contre, la suite de la soirée a viré au cauchemar. Marrant a posteriori, mais tout de même ! J

 

Le programme, organisé par un de mes excellents collègues, prévoyait dîner spectacle. En théorie, ce devait être une soirée fabuleusement drôle, en Bruxellois, zwanze et tout et tout... Le lieu aurait dû nous faire hésiter... En fait, la salle se situe dans les caves de la Basilique de Koekelberg... Et de spectacle amusant, on est vite tombé dans le pathétique. D’habitude, je suis plutôt bon public, il ne faut pas grand chose pour me faire rire. Mais là, c’était pas drôle, du tout... Le spectacle était ridicule... Vraiment... Quand en plus, on mange mal et que l’addition essaie de vous truander en comptant 5 bouteilles de vin de plus que ce qui a été consommé, on n’a pas vraiment envie de revenir...

 

C’est marrant, je ne dis jamais de mal d’un resto... J’ai vécu 18 ans dans l’ambiance, je n’aime pas faire fuir les gens... Mais là, on pousse le bouchon un peu trop loin, si je peux me permettre... J

 

Voilà, premier message, je me rattrape, non ?


11:26 Écrit par M. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je dirais.... bon début.. allons voir la suite....

Écrit par : valou | 02/02/2004

Moulages impresionnants, en effet... Mais petite rectif.
C'est à Herculaneum que les victimes ont été recouvertes de cendres, leurs corps n'ont donc laissé aucune trace, ils ont été incinérés. Pompéi a été recouverte de lave, d'où les moulages que les cadavres ont laissés dans la lave durcie.
;-)

Écrit par : Marie | 04/02/2004

Les commentaires sont fermés.